En réalité, il n’est pas facile à réaliser une piscine en béton et cela nécessite une grande expertise, un grand savoir-faire et beaucoup de précision.

Emplacement, ferraillage et coffrage

La première phase consiste à identifier l’emplacement de la piscine en béton. Ce choix se fait d’un ordre technique mais aussi d’un ordre pratique. D’autre part, une référence aux caractéristiques générales est nécessaire. A ce niveau, il est conseillé d’éviter les sols argileux ou sableux.

Puis, vous avez le terrassement du sol qui consiste à excaver le lit du bassin ; une pelleteuse est alors plus apte à forer le sol car en considérant les dimensions, la profondeur du trou et la forme, il serait compliqué de creuser manuellement.

Le ferraillage et le coffrage de la piscine en béton

Au delà du mortier, il faut aussi une armature métallique (pour consolider toute la structure) pour construire une piscine en béton. Quant au ferraillage, il concerne à la fois le fond et les parois de la piscine. Il faut quand même préciser que la construction d’une piscine en béton peut se faire de deux manières différentes à savoir la piscine en béton avec la technique du coffrage. Il s’agit ici de regrouper avant tout des panneaux de coffrage avant d’y verser le béton. En ce qui concerne la forme, la technique du coffrage est parfaite pour les piscines carrées ou rectangulaires. D’autre part, la deuxième manière est la piscine en béton projeté ou gunitage. Il s’agit ici de projeter directement le béton sur le ferraillage grâce à un canon. Ce procédé est avantageux car il permet d’envisager toutes les formes, même les plus improbables.

Revêtement

La dernière est celle relative au revêtement et aux finitions. La piscine est favorable pour tous les genres de revêtement ; le revêtement permet l’étanchéité de la piscine et il peut être en carrelage ou en liner. On peut également utiliser un enduit pour constituer un revêtement définitif.